La recette du Banh Chung

La fête du Têt (Nouvel An lunaire) du Vietnam arrive ! Le banh chung reste depuis longtemps  indispensable dans le repas dans cette occasion des Vietnamiens. La préparation de ce plat demande de l’habileté et de la patience, pourtant ça en vaut la peine !

banh chung

Ingrédients (pour trois unités)

1 kg de riz gluant
250 g de haricots jaunes Mungo (dépelliculés)
300 g de poitrine de porc fraîche
1/2 cuillère à soupe de sucre
1 louche de nuoc mam sel & poivre

Préparation

Laver le riz à l’eau froide et plongez-le dans un grand saladier couvert d’eau

Laisser tremper une nuit.

Le lendemain couper la poitrine en morceaux de 4 à 5 cm environ, ajouter une louche de nuoc mam, un peu de sucre, de sel et de poivre blanc, mélanger puis laisser reposer au frais.

Faire tremper durant deux heures les haricots Mungo (on les trouve dans les magasins asiatiques, ce sont des petits grains jaunes)

Passer les ensuite à la vapeur durant 15 minutes puis en faire les boules

Laver vos feuilles de bananiers ou de phrynium, faire sécher puis préparer votre ruban en plastique.

Mettre une longue feuille horizontalement sous une autre verticalement afin qu’elles se croisent, ajouter deux autres feuilles de la même manière par dessus afin de renforcer le futur «paquet».

Mettre un peu de sel au riz et mélanger les

Déposer un bol de riz au milieu des feuilles, puis mettre par dessus une boule d’haricots Mungo que l’on écrase.

Parsemer sur le riz et les haricots Mungo quelques morceaux de porc (le gras est important alors ne lésinez pas)

Puis couvrir à nouveau une boule d’haricots Mungo, suivie d’un bol de riz

Plier soigneusement les feuilles afin que les aliments à l’intérieur ne soient pas en contact avec l’eau de cuisson)

Bien ficeler le tout et envelopper si nécessaire dans du papier aluminium

Plonger dans une cocotte d’eau bouillante et laisser cuire 5 heures.

Rincez-les à l’eau froide et égouttez-les !

L’emballage le banh chung à la vietnamienne.

Présentation 

Enlever les Banh Chung puis les mettre dans une assiette.

>> Voir plus sur La sauce de poisson : bien plus qu’un simple condiment

Ils sont prêt à être dégustés en morceaux avec du nuoc mam et des légumes confits (traditionnellement échalottes confites au nuoc mam ou au vinaigre… Enfin, bon appétit !

 

>> Vous passionnez-vous pour la gastronomie et la culture vietnamiennes et envie de découvrir ce beau pays ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s