Le Coq dans notre philosophie vietnamienne

L’image du coq et de la poule est présente partout dans le monde, dans la culture orientale et même occidentale. Cette espèce d’animal domptée depuis très longtemps accompagne la vie quotidienne de l’homme, mais se retrouve dans les activités religieuses et les légendes.
 

annee du Coq

L’année du Coq ne manque des plantes d’ornement avec son image

Littérature folklorique

Dans la littérature folklorique du Vietnam, le coq faisait partie des dots que le Roi Hùng XVIII a proposés pour trouver un époux digne de sa jeune fille – Mi Nuong. Non seulement cent boules de «banh dày» (gâteaux de riz pilé de forme ronde)», deux cents pâtés «banh chung» (gâteau de riz gluant farci de viande de porc et d’haricot mungo), un éléphant à neuf défenses et un cheval à neuf crinières roses, mais le Roi Hùng XVIII a également proposé un coq à neuf ergots.

Religion et croyance

En outre, les principales religions au Vietnam comme le culte de la Mère, des Trois mondes et des Quatre mondes, avec la Déesse Mère Liêu Hanh en tant que Déesse principale, connaissent la présence du coq au sein du lieu de culte.

Contrairement aux pays occidentaux où il existe un signe astrologique par mois, au Vietnam, chaque année est symbolisée par un signe représentant un animal et porte un nom spécifique. Il existe douze signes du zodiaque au Vietnam: le Rat, le Buffle d’eau, le Tigre, le Chat, le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon. Il faut donc attendre douze ans pour qu’un signe apparaisse de nouveau.

combat de coq

Le coq est considéré comme un symbole de liberté.

Le Coq est un animal de combat. Doté d’une grande agressivité et d’une forte volonté, le Coq ne refuse jamais une bataille. Il semble bien que les personnes natives du Coq soient des êtres très proches de cela. Elles sont déterminés, fières et n’abandonnent jamais. Perfectionnistes, ils aiment repousser leurs propres limites, juste pour ne pas salir leur honneur.

Médisant, le Coq se sent beaucoup plus à l’aise quand il est entouré de personnes qu’il considère comme étant de son niveau, de son rang.

En amour, il ferait un meilleur compagnon s’il s’accordait plus de temps pour s’occuper de sa famille. Pour que l’osmose au sein de son couple soit parfaite, il faut que la compagne, ou le compagnon du Coq, soit une personne de même caractère et qui lui tienne tête.

Gastronomie

bun thang poulet

«Bun thang», recette typique de la finesse des gourmets de Hanoi

À la période féodale, les produits du Têt pour les rois et les nobles étaient un ensemble de produits de mer ou forestiers spéciaux et rares tels que la tortue, la foulque, les nids de salangane, le coq à neuf ergots…

Riche et diversifiée, la cuisine vietnamienne est délicieusement parfumée grâce notamment aux herbes aromatiques et aux épices très utilisées. Il existe tant de recettes au poulet puisque chaque région possède sa propre gastronomie: «pho gà» (soupe de nouilles de riz au poulet), «bun thang» (vermicelles de riz aux omelettes, au poulet en julienne, au pâté de viande de porc pilée et aux crevettes), etc.

Un coq du culte du réveillon au Vietnam

Un coq décoré avec soin est inéluctable du culte de réveillon au Vietnam

En particulier, lors du réveillon, les vietnamiens ont coutume de placer sur l’autel des ancêtres un coq bouilli, une rose rouge dans le bec, dans le but de prier une nouvelle année de bonheur et de prospérité sous les meilleurs auspices de leurs ancêtres.

>> Voir plus sur le Giao thua ou Réveillon vietnamien

Peinture populaire

L’image des coqs est familier aux Vietnamiens de tous âges a travers les peintures traditionnelles de Dông Hô, Kim Hoàng et Hàng Trông. Un couple des peintures de Dông Hô illustrant «Vinh hoa» (gloire) et «Phu quy» (richesse) expriment des traits que le coq symbolise.

Peinture typique dong ho

Un petit garçon avec un coq pour «Vinh hoa», une petite fille avec un canard pour «Phu quy» reflétant le désir ultime des Vietnamiens pour la prospérité et le bonheur.

Notamment, après le Cheval, le Coq est une belle image qui symbolise cinq vertus distinguées: la beauté, la force, le courage, la confiance et l’humanité. Pour cette raison, les peintures de coq sont des symboles de bonheur, de chance et de prospérité – les longs rêves de l’homme.

>> Voir plus sur Le secret des estampes populaires de Dong Ho

Source : NDEL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s