Thua Thien Hue: Découverte du Parc national de Bach Ma

bach-maSitué à cheval sur les districts de Phu Lôc et de Nam Dông, province de Thua Thiên-Huê (Centre), le parc national de Bach Ma n’est pas seulement un lieu de préservation de faune et de flore rares, c’est aussi un site touristique de choix. Stressé par la vie citadine, vous souhaitez changer d’air, décompresser et vous ressourcer en pleine nature ? Le parc national de Bach Ma répondra à vos attentes. Il est le lieu idéal pour savourer des plaisirs simples dans un cadre exceptionnel.

Certaines personnes considèrent ce parc national comme « la petite Dà Lat » du Vietnam. Dans les années 1930, les Français y ont bâti un centre de villégiature d’été.

À environ à 50 km au sud de la ville de Huê se trouve la réserve nationale de Bach Ma. Son climat est comparable à celui de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts-plateaux du Centre), de Sa Pa (province de Lào Cai au Nord) ou de Tam Dao, province de Vinh Phuc (Nord). La réserve est particulièrement attrayante pour les amateurs de tourisme écologique et les chercheurs.

Le parc national de Bach Ma abrite un tapis végétal riche et s’étend sur plus de 22.031 ha, dont 16.900 ha de forêt. Le parc abrite plusieurs sortes d’essences précieuses de bois. La flore est riche de 1.406 espèces et compte plus de 300 espèces de plantes médicales. Bach Ma dispose d’atouts importants pour développer l’écotourisme.

Le parc possède une faune diversifiée. Il abrite 931 d’espèces animales, dont 83 de mammifères, 333 d’oiseaux, 31 de reptiles, 21 d’amphibiens, 39 de poissons, 218 de papillons, 178 d’insectes et 28 de termites. Elle recense plusieurs espèces animales rares et précieuses comme l’ours, la panthère et le tigre.

En allant au parc de Bach Ma, les visiteurs peuvent suivre des pistes originales pour découvrir la beauté sauvage de la nature et des paysages qui le compose. Un sentier traversant la forêt vous conduit à la superbe cascade de Tri Sao où de nombreux argus aux étoiles peuplent les lieux. Mais à cause de la densité de la végétation, les visiteurs ne peuvent qu’écouter le chant de ces oiseaux sans parvenir à les observer. À noter aussi la présence de la cascade Dô Quyên, située sur cette montagne verdoyante, et qui chute sur plus de 300 m.

Au sommet, perché à plus de 1.450 m d’altitude, se trouve la station d’observation de Vong Hai Dài, construite durant la guerre, où les visiteurs peuvent admirer le panorama qui offre une vue imprenable sur la lagune de pêche de Câu Hai, l’estuaire de Tu Hiên et la plage de Lang Cô, et la zone urbaine de Phu Lôc.

Après le voyage, les visiteurs reviennent aux villas de luxe d’architecture française qui se trouvent à l’ombre des palmiers. Ils peuvent y goûter des plats délicieux et dormir profondément dans la fraîcheur ambiante de la forêt.

Source: CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s