Vie Costumes colorées des femmes d’ethnie Hmong

l'ethnie-HmongsAvec les multi-couleurs , la robe est grande et a des plis, quand elle déploie, elle est douche comme les ailes de fleur, bouge joliment après les pas des jeunes filles, semblable aux fleurs mobilières au cœur des montagnes dans le Nord-Ouest.

En arrivant aux villages des Mongs, l’images des femmes, des enfants en costumes colorées , les touristes sont attirés par la diversité de la mode traditionnelle. Leur quintessence sont exprimées par les motifs fins et détaillés qui montre clairement les longues procédures de travail et l’imagination des habitants Mongs.

Les femmes utilisaient avant les matériels naturels comme, la plantes de lin pour tisser. Il est résistant, les paquets étaient coupés et séchés au soleil pendant des semaines avant d’être pilonnés et reliés en enroulement. Les tissus après la lavage sont cuits au vapeur jusqu’à ce qu’ils soient doux et blancs, ensuites séparés et entrés dans les machines à tisser.

Depuis même les petits âges, les filles Mongs étaient apprises le tissu par leurs mères et grandes mères. Alors, quand les visiteurs arrivent au village pendant les saisons qu’on ne plante pas , ils remarquent facilement les petites filles de 10-11 ans, les femmes, les grandes mères s’asseoient devant la machine à tisser, sorter le lin ou tisser dans la cour.

Les Mongs considèrent bien le talent, la beauté des femmes par leur capacité de tisser les costumes. Avant de déménager à la maison de leur maris, elles ont toujours quelques robes comme apports de femme.

Leur tenue est diversitée en couleurs comportant habit au col V qui est collé par les pièce colorées à 2 côtés, robe, ceinture, derrière tissée par un motif rectangulaire aimable. 2 manches ont des motifs horizontaux . c’est aussi la partie la plus décorée . ca dépend de chaque group de Mongs : blanches ou rouges… les motifs sur la robe sont différents.

Sur la derrière de robe des femme Mongs fleurs et Mongs blanches, les motifs affichés sont normalement animés comme la circle, le carré, les figures des fruits, escargot…

Sur celle des femme Mongs noir et Mong rouges, les motifs se concentrent surtout à deux manches et devant, ils sont des fleurs, rectangle ou triangle.

Leur robe a beaucoup de pli, assez large, très douche quand elle déploie comme feuilles de fleur. Au niveau de la ceinture, on tisse et met 2 fils pour serrer. Les grands fils multicolores s’affichent sur la robe, on décore surtout au dessous de la robe, très magnifique et fine.

Les couleurs principales sont : vert, rouge, violet, jaune, blanche, noir… chaque motif se cache un sens, la tenue est comme la connection entre humain et nature. Quand les femmes la portent, les pas font les vagues. Quand elles s’asseoient , la robe déploie sous forme d’une circle des fleurs épanouies.

Pour mettre en valeur du vêtement , ce qui ne peut pas manquer, c’est une grande pièce de tissu, 6-7 cm de largeur, 2m de longeur, tissée en motif de fleurs animées, entourre la ventre, elle peut affiner les silouhettes féminines. Par ailleurs, une autre pièce de tissu appelée « xa cap » entourre les jambes. Les femmes ont normalement de longues cheveux et elles portent un turban sur tête.

Les couleurs fortes claires, par exemple rouge, rouge foncé, marron, jaune, blanc, vert, gris, violet… spécialement, le rouge joue le rôle important et principal. En tissant, l’imagination est exploitée le plus possible, on concentre vraiment à leur produit, ce qui permet la robe de devenir un élément tout à fait différent que celle des autres ethnies minoritaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s