Hanoi: Thé parfumé au lotus

 fleurs de lotusLe parfum des fleurs de lotus est très délicat. Il est naturel que le thé parfumé au lotus était autrefois l’apanage des familles aristocratiques.

Comme l’ont affirmé Lê Huu Trac (1720-1791) ou des pères de la médecine traditionnelle vietnamienne, bien que poussant dans la boue, le lotus n’en a pas l’odeur, au contraire, il cristallise le souffle éthéré du ciel et de la terre, ce qui fait que ses racines, ses fleurs ou ses feuilles ont des pouvoirs thérapeutiques efficaces.

Les étamines enveloppées dans des feuilles avant d’être mêlées au thé. Tous les grands amoureux du thé au lotus qu’ils soient Vietnamiens ou étrangers, connaissent la maison Ninh Huong, 22 Hàng Diêu (rue des Pipes) à Hanoi. Parfumer le thé est un travail artisanal qui demande autant de peine que d’amour. Un kilogramme de thé demande 1,4 kg d’étamines provenant de 1.400 fleurs qui doivent être traitées immédiatement après la cueillette. La première opération consiste à superposer des couches de thé et d’étamines: dans une jarre, on dépose une couche de thé d’environ 10 cm, puis une couche plus mince d’étamines, et ainsi de suite. La jarre est fermée hermétiquement pendant deux jours. Le séchage dure un jour. Après, il faut vanner le mélange pour en éliminer les étamines. On parfume de nouveau le thé avec des étamines fraîches, et cela encore 7 fois avec 7 séchages consécutifs. Quand on pénètre dans une pièce contenant des jarres de thé parfumé, on ne doit pas sentir de parfum, ce qui montre que les jarres ont été bien fermées.

Pour avoir un produit fini, il faut un mois de labeur.

Boire du thé au lotus est aussi un art. La théière doit être en terre cuite rouge, les tasses de porcelaine blanche ou rose mettent en valeur l’ambre du thé préparé. On trempe d’abord le service à thé dans l’eau bouillante. On pose ensuite la théière dans un grand bol, on met du thé dans le récipient et on y verse de l’eau bouillie. L’infusion est versée dans une tasse mère, puis dans des petites tasses pour être dégustée. Le bon thé parfumé à une saveur spéciale, très douce, agrémentée d’un parfum léger et fin. Après la sieste d’été, une tasse balaie toutes les fatigues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s