Découvrir la pagode Côn Son

pagode-con-sonRetournons à la pagode Con Son, située dans le district de Chi Linh, de la province de Hai Duong, une contrée liée à de nombreux héros et hommes de culture du Vietnam.

Située au pied de la montagne éponyme, la pagode Con Son est surnommée «Thiên Tu Phuc Tu», littéralement, la pagode bénie du ciel. Datant du 10e siècle, elle a connu son apogée sous la dynastie des Trân, au 13e siècle.

La pagode adopte le style architectural royal distingué par un lac en demi-lune derrière le porche d’entrée à triple arcades. Ce porche à deux niveaux est marqué par le style emblématique des Lê-postérieur avec des vignettes florales multiples. Un chemin dallé, bordé des pins pluriséculaires et des litchis verdoyants, conduit vers le sanctuaire principal où trônent de géantes statues de Bouddha, certaines atteignant trois mètres de haut. Un peu derrière se trouve la maison commémorative dédiée aux trois fondateurs du courant zen de Truc Lâm: le roi Trân Nhân Tông, les bonzes Phap Loan et Huyên Quang. Plusieurs héros vietnamiens y sont également honorés, dont Trân Nguyên Dan et Nguyên Trai.

Lê Duy Manh, chef-adjoint de l’administration du complexe Côn Son – Kiêp Bac: «En 1329, le deuxième fondateur du courant zen Truc Lâm, le bonze Phap Loan, a déclenché une vaste campagne de restauration de la pagode. Puis, son successeur, le bonze Huyên Quang, le troisième fondateur, a géré la pagode où il vécut toute sa vie. C’était lui qui a rendu Côn Son l’un des sièges du courant Truc Lâm.»

La pagode Côn Son abrite un énorme patrimoine sculptural qui met à l’honneur les quatre animaux sacrés: le dragon, la licorne, la tortue et le phénix, et les quatre plantes sacrées: le pin, le chrysanthème, le bambou et l’abricotier. On retrouve aussi des espèces animales du quotidien: le crabe, le poisson, le cerf… Mais tous ces animaux se courbent devant le Bouddha auquel ils rendent hommage.

M. Manh précise: «Côn Son abrite beaucoup de reliques précieuses. Citons entre autres l’ensemble de quatre stèles de pierre datant du 13e siècle, dont la fameuse Grotte Thanh Hu, un cadeau du roi Trân Duê Tông au mandarin Trân Nguyên Dan. Cet ouvrage, distingué par ses valeurs tant esthétique que religieuse, a été reconnu en 2015 en tant que ‘trésor national’.»

Chaque année, des dizaines de milliers de pèlerins et de touristes s’affluent vers ce centre religieux de Hai Duong. Lê Thi Quyên, une Hanoïenne: «Les inquiétudes, les angoisses du train quotidien se dispersent quand je me rends à la pagode où règne une sérénité absolue et une harmonie parfaite entre l’homme et la nature. J’y accompagne parfois mes enfants lors de grandes fêtes.»

La pagode Côn Son célèbre ses fêtes deux fois par an. La fête du printemps se déroule entre le 16 et le 23e jour du Nouvel An, coïncidant avec l’anniversaire de la mort du bonze Huyên Quang. De riches activités sont au rendez-vous: procession d’eau, rituels en l’honneur du ciel et de la terre au mont Ngu Nhac, compétition de lutte, jeux folkloriques, chants alternés…

La fête de l’automne, qui se tient entre le 16 au 20ème jour du 8ème mois lunaire, rend hommage à Nguyên Trai, un grand homme de culture du monde entier. Au programme: rituels «hâu dông» dédiés aux Saintes Mères, fêtes militaires sur la rivière Luc Dâu, soirée de lanterne flottante, cérémonie d’invocation des morts…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s