«Viens au pays des Schtroumpfs…»

y-ty«Viens au pays des Schtroumpfs…» Quoi? Au pays des Schtroumpfs? Mais non, au pays des Hà Nhi, bien sûr, c’est-à-dire dans la province de Lào Cai! Il fait froid, là-bas? Pas de problème: les maisons des Hà Nhi sont très ingénieusement conçues, vous verrez… Mais alors, les Schtroumpfs, qu’est-ce qu’ils viennent faire là-dedans?

Les maisons des Hà Nhi sont construites à flanc de montagne et ouvertes sur la vallée. Vues de loin, avec leurs murs en torchis, elles ressembleraient presque à des champignons géants, d’où l’analogie… Cela étant, la comparaison s’arrête là, les Hà Nhi n’étant tout de même pas des petits lutins bleus! Ly Gio Co, de la commune d’Y Ty, fait savoir:

«Les maisons en torchis sont parfaitement adaptées au climat un peu rude de la montagne. Elles retiennent la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Et puis elles sont solides: elles reposent sur un socle de pierre.»

Qu’elles soient grandes ou petites, les maisons carrées des Hà Nhi ont toujours des murs en torchis d’une épaisseur de 40 ou 50 centimètres et d’une hauteur pouvant atteindre cinq mètres. Elles sont en outre recouvertes d’une toiture en chaume à quatre pans, qui les protège des assauts du grand méchant sorcier Gargamel et de son ignoble Azraël, c’est-à-dire du soleil et du vent. Ly Seo Cho fait savoir:

«Nos maisons sont construites entièrement à la main, et ce n’est pas une mince affaire! Si vous êtes nombreux, il vous faut au moins quatre ou cinq mois pour en finir une. Sinon, il faut compter au moin un an pour tout achever.»

La fin des moissons est souvent considérée comme le moment propice pour ériger une nouvelle maison. On commence par les fondations, lesquelles consistent en un dallage de pierres plates disposées à même le sol. Vient ensuite le travail de maçonnerie, travail qui se fait avec une argile compacte et résistante. Cette argile est comprimée dans une moule en bois et battue au pilon jusqu’à ce qu’elle deviennne rigide comme du ciment. Pour être solide, un mur doit être constitué de cinq ou six couches d’argile, ce qui suppose un labeur considérable.

À l’intérieur, l’espace est divisé en plusieurs petites travées: le séjour pour accueillir les hôtes de passage, les chambres à coucher pour les membres de la famille et l’indispensable cuisine, domaine réservée des femmes et du génie du feu.

De nos jours encore, les Hà Nhi optent pour des matériaux naturels et des techniques traditionnelles… Ce faisant, ils font le bonheur des photographes amateurs qui sont de plus en plus nombreux à ven… pardon, à schtroumpfer chez les Hà Nhi…

Source: VOV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s