Le culte des Génies du sol et de la fortune au Sud du Vietnam

Le-culte-des-Genies-du-sol-et-de-la-fortune

Le culte des Génies du sol et de la fortune se pratique dans la plupart des familles du Sud du Vietnam.

La plupart des familles du Sud pratiquent à leur domicile le culte du Génie du sol (Ông Dia) et celui de la fortune (Thân Tài). Les gens considèrent Ông Dia comme une sorte de lare – plus précisément, un lare familiaris, tandis que Thân Tài est censé, lui, apporter la prospérité.

En général, le Génie du sol est invisible. Dans certaines localités, sa représentation est celle d’un homme d’âge mûr au ventre proéminent, au visage doux, au beau sourire, avec un foulard autour de la tête et tenant une cigarette… Cette forme du Génie du sol peut parfois être observée lors d’une danse de la licorne, durant laquelle il empêche l’animal fabuleux de ramasser l’argent ou les cadeaux offerts par le public.

Quant au Génie de la fortune, sa représentation est celle d’un homme d’âge mûr, tenant de l’or ou de l’argent dans ses mains, toujours dans une belle tenue avec chapeau sur la tête.

Le culte du Génie de la fortune est à l’origine d’une histoire de morale. Jadis, il y avait un commerçant qui s’appelait Âu Minh. En traversant le lac Thanh Thao, une fée apparut et lui offrit une servante, une esclave dénommée Nhu Nguyêt. Âu Minh l’emmena dans sa famille et, dès lors, devînt riche. Un jour, Âu Minh frappa Nhu Nguyêt pendant le Têt. Effrayée, elle se précipita dans la poubelle et disparut. Avec son départ, la famille d’Âu Minh fut ruinée rapidement.

Les Génies du sol et de la fortune sont honorés dans un autel en position basse – contrairement aux autels des ancêtres et de Bouddha qui sont en hauteur dans la maison.

Un culte pratiqué deux fois par mois

Selon la légende, ces deux génies aiment la propreté, et les familles doivent les laver régulièrement. L’autel est en bois ou bien en brique, tourné vers la porte extérieure de la maison. Ses montants comportent des sentences en caractères chinois. Le Génie de la fortune est généralement à la gauche de l’autel, et le Génie du sol, à la droite, mais ce n’est pas systématique, la famille pouvant en décider autrement. Entre les deux statuettes se dresse un pot d’offrande d’encens, et devant l’ensemble, cinq petits verres emplis d’eau, un pot de fleurs et des offrandes.

Certaines familles placent une statue de Bouddha sur le toit de l’autel, dont l’autorité régulatrice et absolue est censée empêcher les Génies du sol et de la fortune de se livrer à d’éventuels excès.

Les Vietnamiens rendent le culte aux Génies du sol et de la fortune le premier jour et le 15e jour de chaque mois lunaire, ainsi que les jours consacrés du calendrier lunaire – petits et grands Têts.

Pour les familles ayant un commerce, le culte se pratique tous les jours de l’année. Elles croient qu’en s’occupant bien de ces génies, ceux-ci protégeront leurs activités commerciales. Tous les matins, les commerçants ont l’habitude de leur offrir de l’encens, un bâtonnet, trois en cas de sollicitation, et cinq disposés en forme de croix pour les premier et 15e jours de chaque mois lunaire, et durant tous les jours du Têt Nguyên Dan (Fête traditionnelle pour le Nouvel An lunaire des Vietnamiens). Les offrandes obligatoires sont une tasse de café, une cigarette, auxquelles on peut ajouter des fruits : orange, pamplemousse, banane…

Rôle majeur des Génies du sol et de la forture

Dans certaines familles, on pose sur l’autel une assiette de gousses d’ail, en pensant que l’ail aide le Génie du sol à écarter les voleurs et les mauvaises affaires.

À propos des bâtonnets d’encens, chaque matinée, il suffit seulement d’un bâtonnet d’encens pour rendre le culte à ces deux génies. Les relations entre ces deux génies sont très étroites. Pour les gens des localités méridionales, la tâche du Génie du sol n’est pas seulement de protéger la maison et la riziculture, mais encore d’apporter la prospérité et, surtout, d’aider le maître de maison à guérir en cas de maladie, ainsi que de retrouver les objets disparus.

Lors du Têt Nguyên Dan, le rôle de ces deux génies est encore plus important. Les Vietnamiens nettoient entièrement leur maison pour le printemps et l’année qui arrivent, dont l’autel de ces deux génies qui, s’il y a lieu, est rénové. Aujourd’hui, certaines pagodes du Sud consacrent un endroit aux Génies du sol, de la fortune et aussi au Neak Ta.

Dans la culture khmère, ce dernier est un génie chargé de protéger la vie et la santé de l’homme. Leur présence tous trois dans un même autel exprime les interférences cultuelles entre les ethnies vivant ensemble dans le Sud du Vietnam.

Source: CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s