Renaissance du chant «cửa đình » à la maison communale Hàng Kênh

chant-cua-dinhRécemment, à la maison communale de Hàng Kênh, ville de Hai Phong, l’artiste Nguyen Phu De et ses élèves du club de «ca trù» (chant des courtisanes) de Hai Phong ont présenté une cérémonie entière de chant «cửa đình» (un genre typique du « ca trù »), qui n’avait plus été pratiqué depuis six décennies.

Le « ca trù » est connu sous plusieurs noms et est aussi nommé « hát ả đào », «hát cửa đình», « hát cô đầu »… selon l’artiste Nguyen Phu De. Parmi les formes musicale du «ca trù», le «hát cửa đình » est la plus ancienne. Elle est aussi connue sous le nom de « hát thẻ ».

Autrefois, on chantait du « cửa đình » toute la nuit, voire plusieurs journées consécutives. On fabriquait des tablettes de bambou sur lesquelles on notait instrumentistes et chanteuses. A chaque fois que l’on frappait le tambour d’éloge, lorsqu’on voulait récompenser un artiste, on jetait une plaquette dans un panier. A la fin de la séance, les chanteuses étaient payées selon le nombre de plaquettes.

Le «hát cửa đình» était autrefois très populaire dans les villages du Nord et chaque district avait une ou deux associations professionnelles appelées « giáo phường » (les artistes professionnels de ca trù étaient organisés en associations professionnelles appelées ainsi).

Au début du 19e siècle, le ca trù s’implanta dans les régions urbaines et se développa parallèlement au chant « cửa đình ». Dans les années 1950, pour différentes raisons, le chant « cửa đình » disparut des campagnes.

Après quatre mois d’études chez le maître Nguyen Phu De, le club de «ca trù » de Hai Phong a récemment présenté à la maison communale de Hàng Kênh, ville de Hai Phong, 9 formes musicales ou mélodies du «ca trù » associées à la cérémonie de danse et de chant.

Cette renaissance du chant «cửa đình » à la maison communale de Hàng Kênh a été saluée par la population locale. L’artiste Nguyen Phu De a confié avec joie : « Désormais, le « cửa đình » dispose d’une jeune génération d’artistes du club de «ca trù » de Hai Phong qui tient à préserver cet art culturel de la campagne vietnamienne ».

Source: VNI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s