Les bijoux en argent des femmes H’mong verts

hmong-vertLes H’mong verts (clan de l’ethnie minoritaire H’mong) vivent éparpillés au Nord-Ouest du Vietnam, dans les provinces de Son La, Dien Bien, Yen Bai. Comme toutes les femmes H’mong, les femmes H’mong verts aiment se parer de bijoux en argent pour se faire belles et faire étalage de leur richesse. Ces parures révèlent encore des particularités culturelles propres aux clans auxquels elles appartiennent.

Les bijoux de H’mong verts comprennent des colliers, des bracelets et des ornements en argent cousus sur leurs costumes.

Les colliers sont de deux sortes. Les premiers, de forme ronde et rigide, d’une longueur de 45 à 55 cm, se portent normalement au nombre de 8 et sont donnés comme dot à la jeune mariée par sa famille. Les seconds servent de talisman. Ils comprennent un ensemble de 3 chaînes auxquelles s’ajoutent de nombreux accessoires comme chaînettes, figures de formes diversifiées, aux motifs différents.

Le collier doit toujours être doté en son milieu d’une pièce en argent ciselée représentant le Génie Soleil qui, dans les croyances H’mong, est le Tout-Puissant qui préside le monde spirituel et qui donne vie et lumière au genre humain.
Les bracelets aussi sont remarquables par leur motifs ornementaux très différents, inspirés des oiseaux, des plantes ou de la vie des H’mong. A côté de ces bijoux, les H’mong verts rehausse la beauté de leurs costumes traditionnels en suspendant à leur taille une chaîne en argent où sont accrochés des figures géométriques en argent rondes ou en forme de losange….

Notons un trait original dans l’habillement des H’mong verts: les nombreuses pièces de monnaie en argent cousues sur leurs vêtements qui, selon les anciens, révèlent la richesse et l’appartenance sociale. Ces pièces de monnaie sont des piastres utilisés pendant la période coloniale française.

De nos jours, les H’mong verts se servent d’autres matières pour fabriquer leurs bijoux comme le métal, l’aluminium. Avec ces nouvelles parures aux couleurs originales, les jeunes filles se distinguent facilement des autres jeunes H’mong du Nord-Ouest les jours de foires ou de fête.

Source: VNI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s