Hoa Binh: Le musée de la culture Muong

L'une des maisons sur pilotis au musée de la culture Muong

L’une des maisons sur pilotis au musée de la culture Muong

Que peut-on trouver sur une colline, à 7 km du centre-ville de Hoa Binh ? Un belvédère ? Un parc ? Eh bien non. Un musée, tout simplement. Mais attention, pas n’importe quel musée : un musée privé – le premier du genre à Hoa Binh – consacré à la culture Muong.

Dès qu’il franchit la porte d’entrée, le visiteur se retrouve plongé dans un univers à la fois bucolique et rustique, qui est celui de la culture Muong, une culture millénaire. Le musée est organisé en deux grandes parties : reconstitution et exposition. Pour ce qui est de la partie reconstitution, elle consiste en quatre maisons sur pilotis anciennes provenant de Mường Chậm, des hameaux de Mương et de Vố. Il faut savoir que chez les Muong, la manière dont sont bâties les maisons indique à quelle classe sociale appartient le maître de céans. Des classes sociales, il y en a quatre : les Lang, les Âu, les Tạo et les Nõ en allant de haut en bas. Les Lang constituent l’élite : ils possèdent la richesse et le pouvoir. Juste en-dessous, on trouve les Au, sorte de classe intermédiaire, puis les Taos, qui sont considérés comme de simples citoyens. Viennent enfin les No, c’est à dire les pauvres, les veuves et les orphelins : autant dire le rebut de la société. En accotant les quatre type de maisons, le musée a au moins le mérite de créer une sorte de mixité sociale, sans doute rassurante pour le visiteur à défaut d’être réelle.

A l’intérieur des maisons, ce sont les métiers artisanaux des Muong qui sont présentés : vannerie, tissage, broderie… On trouve aussi un certain nombre d’objets de la vie quotidienne, d’équipements de chasse, d’objets de culte… De quoi se représenter de manière vivante ce que sont les traditions culturelles et la vie des Muong. Ngô Thu Nga, de Hanoi, a dit : « Il est vraiment très bien conçu, ce musée ! Un grand coup de chapeau à ceux qui ont imaginé tout ça ! « 

« Ceux qui ont imaginé tout ça »… Beaucoup de visiteurs seraient surpris d’apprendre que le musée est en fait l’oeuvre d’un peintre originaire de Hanoi, amoureux de la culture Muong. Diplômé de 2 écoles d’arts de Hanoi, Vũ Đức Hiếu – c’est le nom du peintre en question – a silloné le pays de long en large pour collecter toutes sortes d’objets relatifs aux Muong et à leur culture. Pour être plus exact, il a surtout silloné les quatre régions traditionnellement peuplées de Muong – Bi, Vang, Hàng et Động -, ce qui a fini par lui valoir le surnom de « Hieu Muong ». Pour son projet de musée, il a reçu un soutien enthousiaste du service culturel, des autorités et de la population de Hoa Binh. C’est le 16 décembre 2007, très exactement, que le musée a vu le jour, offrant au public un vaste panorama de la culture Muong. Vu Duc Hieu nous confie : « Ce musée offre une sorte de condensé de la culture Muong, envisagée sous différents aspects : catégories sociales, vie quotidienne… Il y a des Muong qui viennent ici pour manipuler eux-mêmes leurs objets traditionnels, ce qui rend les visites plus vivantes. Le but, c’est tout simplement de donner aux visiteurs un bref aperçu de ce qu’est la richesse de la culture Muong. »

Le musée accueille également des colloques, des festivals… Tout ce qui peut faire rayonner la culture Muong y trouve sa place. A l’heure où la modernité ambiante a tendance à bousculer nos vieilles traditions, l’initiative de Vu Duc Hieu est décidément la bienvenue !

Source: VOV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s