Hoa Binh: Les tisseuses de brocatelles perpétuent la tradition

Les-tisseuses-de-brocatellesLe métier de tissage de la brocatelle est un trait culturel caractéristique de Muong Bi du district de Tân Lac, mais aussi d’un certain nombre d’ethnies minoritaires vivant dans la province de Hoà Binh (Nord).

Ainsi, la restitution pour un nouvel essor de ce métier artisanal revêt une signification importante pour préserver les valeurs culturelles et prendre part à l’éradication de la famine et au refus de la pauvreté dans la région.

Selon les coutumes des habitants de Muong Bi, une fille, une fois mariée, doit apporter des couvertures et des moustiquaires qu’elle a confectionnées elle-même et les offrir aux proches de la famille de son époux. Une tradition qui perdure aujourd’hui, même s’il est désormais possible pour elles de les acheter au marché plutôt que de les tisser manuellement. Cette évolution des mœurs fait que le métier de tissage de la brocatelle se perd peu à peu, même s’il est encore répandu dans les districts de Tân Lac, Lac Son et de Cao Phong.

Pour rendre son lustre d’antan à ce métier traditionnel, la section de l’Association des femmes de la commune de Dông Lai a ouvert depuis l’an 2008 cinq cours de formation sur ce métier. Il concerne une centaine de femmes locales dans le cadre du projet du développement agricole. Ces cours attirent non seulement des femmes mariées mais aussi des jeunes.

De plus, plusieurs de ces personnes sont soutenues financièrement pour acquérir un métier à tisser. Dông Lai recense ainsi 300 métiers à tisser et près d’une vingtaine de groupes de tisseuses. Et les responsables de la commune et l’Association des femmes mènent des visites régulières pour encourager les femmes à préserver le métier traditionnel dans le but de valoriser l’identité culturelle et d’améliorer la vie quotidienne à partir de la vente des produits.

Selon Bùi Thi Liên, présidente de l’Association des femmes de la commune de Dông Lai, les femmes de cette commune cherchent à diversifier les motifs de décoration ainsi que les produits pour s’adapter aux goûts et aux tendances de la clientèle.

Les brocatelles des Muong imprègnent des couleurs et des motifs inspirés de la nature, des montagnes et des forêts, lesquels illustrent le profond attachement à la nature des habitants de Hoà Binh. Grâce aux mains habiles des femmes Muong, des tenues et des articles en brocatelle sont confectionnés spécialement pour les touristes.

La restauration du métier de tissage de la brocatelle redonne une âme à ce métier traditionnel sur le point de se perdre, mais permet aussi d’aider les femmes des minorités ethniques d’avoir un emploi. Ce qui contribue à la lutte contre la pauvreté. Néanmoins, il faut encore définir des stratégies sur le plan du marketing et de l’écoulement des produits pour redonner définitivement vie à cet artisanat.

Source: AVI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s