Le parc national de Cuc Phuong à Ninh Binh

parc-national-de-cuc-phuongCuc Phuong est le premier parc national et la plus grande réserve naturelle du Vietnam. Cette forêt se trouve sur le territoire de trois provinces : Ninh Binh, Hoa Binh et Thanh Hoa, dans le Nord du pays. La diversité de sa faune et de sa flore, la beauté de sa nature et sa richesse autant culturelle qu’historique font de ce parc une destination attrayante pour les touristes.

D’une superficie de 22.200 hectares, le parc national de Cuc Phuong est niché dans la chaîne de montagne Tam Diep. Pour y accéder, après avoir quitté la route nationale 12A, il faut suivre un chemin en pente raide de 15 km. Mais à un kilomètre avant l’entrée de la forêt, vous pouvez déjà respirer son air pur et frais et entendre les bruits de ses animaux. Cuc Phuong dispose d’une faune et d’une flore des plus diversifiées avec environ 2.000 espèces végétales et 2.600 espèces animales, dont plusieurs figurent dans le livre rouge du Vietnam et celui du monde. C’est l’un des sept centres de diversité végétale du Vietnam.

Pour aider les touristes à profiter de cette nature sauvage, le parc national de Cuc Phuong propose différents circuits. Selon Luong Van Viet, guide touristique du parc, la période idéale pour visiter Cuc Phuong se situe au moment du passage de l’automne à l’hiver, soit entre septembre et décembre. Mais, à chaque saison, cette forêt a une beauté différente qui mérite d’être découverte. «L’été est la saison d’épanouissement des insectes. Le plus beau des insectes que nous souhaitons mettre en valeur est le papillon. En avril et en mai, 400 différentes espèces de papillons s’épanouissent presqu’en même temps. La forêt devient alors un énorme jardin de fleurs multicolores. Le soir, nous organisons des sorties dites night-sporting à l’intention des touristes qui peuvent alors entendre les bruits de tous les insectes imaginables. »

En fonction de leur demande et de leurs conditions, les touristes peuvent choisir entre les circuits d’une journée ; de deux jours une nuit ou de trois jours deux nuits… Ils peuvent marcher ou pédaler jusqu’aux lieux de visite : le centre de sauvetage des primates et des tortues, le jardin de préservation des gènes végétaux précieux, les anciennes cavernes, les arbres millénaires, le mont May Bac qui culmine à 648m d’altitude.

Do Hong Hai, directeur du Centre de Tourisme écologique et d’Education environnementale du parc national de Cuc Phuong, indique: «Les touristes sont invités à suivre des pistes dans la forêt les conduisant aux arbres millénaires, à la caverne des hommes préhistoriques où ont été découverts des objets vieux de 7.500 ans et le squelette pétrifié d’un reptile appartenant à l’ordre des Placodontia. Il est vieux d’entre 200 et 230 millions d’années. C’est l’un des premiers squelettes pétrifiés à avoir été découverts en Asie du Sud-Est. »

Parmi les activités les plus appréciées des touristes étrangers, il y a le camping en pleine forêt, la visite des animaux sauvages, la marche au cœur de la forêt, la contemplation des oiseaux rares, la navigation en kayak sur les lacs Mac et Yen Quang. Les touristes sont accompagnés d’un guide professionnel qui veille à leur sécurité. Luong Van Viet: «Visiter les cavernes, dormir dans une tente en pleine forêt… sont des activités de découverte et d’aventure. Les touristes doivent être en bonne santé. L’organisateur s’occupe des tentes et de la nourriture. On pénètre dans la forêt par des pistes désertes. En fonction de la météo, on peut dormir au sommet de la montagne ou dans la vallée. La nuit, on part à la découverte de certains animaux tels que les civettes, les écureuils et les insectes nocturnes. »

Le parc national de Cuc Phuong accueille chaque année plus de 10.000 visiteurs, majoritairement des étrangers.

Après cinq heures de marche à travers la forêt, les touristes retournent à la sortie du parc pour acheter des souvenirs. Monsieur et Madame Hyam viennent de Grande-Bretagne. Ils sont ravis d’avoir pu observer des plantes et des animaux qu’ils n’avaient vus qu’à la télévision ou dans les revues. Et comble du bonheur : ils ont même rencontré un cobra. Jacky Hyam: « J’ignorais que l’on pouvait manger autant de choses dans la forêt : des feuilles, des fruits, des racines. On nous a aussi expliqué comment faire pour avoir de l’eau propre à boire dans la forêt. C était vraiment intéressant. Il n’y a pas d’éclairage, nous avons donc utilisé des torches électriques. Lorsque tout était éteint, on était englouti dans le noir. Cette forêt vaut vraiment le détour ! »

Pour Ruben Heimans, un touriste hollandais, Cuc Phuong est un lieu de détente absolue :« Nous avons vu énormément de papillons et sur notre chemin vers les grottes, nous avons rencontré plusieurs animaux. C’est une forêt magnifique et calme. Tout est vert, c’est un superbe endroit idéal pour se détendre et contempler la nature. »

Devant la grandeur et la richesse du parc national de Cuc Phuong, les touristes ne peuvent qu’apprécier davantage la nature et sont plus conscients de leur responsabilité de la protéger.

Source: VOV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s