Visite Musée de la piste Ho Chi Minh

Musee-de-la-piste-Ho-Chi-MinhSurnommée «la piste d’Ho Chi Minh», la route de ravitaillement traversant la cordillère de Truong Son est une légende de la résistance vietnamienne qui est désormais contée par le «Musée de la piste d’Ho Chi Minh».

Le poète Pham Tien Duat, un ancien combattant de Truong Son, a écrit dans le livre d’or de ce musée qu’« On ne peut enfermer une cordillère dans une maison. Mais le Musée de la piste d’Ho Chi Minh renferme tous les diamants et minéraux précieux de cette cordillère ».

Situé à 16km à l’ouest du centre-ville de Hanoï, le Musée de la piste Ho Chi Minh est résolument d’architecture contemporaine. Il a été inauguré le 10 avril 1999, à l’occasion du 40ème anniversaire de la brigade 559 qui avait construit la piste légendaire traversant la cordillère. Son directeur, le colonel Ngân Chài, explique que ce musée a une double vocation qui est de conserver et de présenter les objets utilisés par les troupes vietnamiennes ayant combattu sur cette piste, ainsi que d’honorer la solidarité au combat des Vietnamiens, des Laotiens et des Cambodgiens. «Le Musée de la piste d’Ho Chi Minh est issu de l’ancien Musée Truong Son créé en 1968. A l’époque, les conservateurs étaient des cadres et des soldats chargés de l’éducation politique et idéologique. Leur travail avait permis de galvaniser les troupes pendant la guerre».

En parcourant ce musée, vous apprendrez tout sur la piste d’Ho Chi Minh, cette route de ravitaillement stratégique de la résistance anti-américaine. L’ouvrage qui fait la fierté des soldats de Truong Son s’étend sur un espace de 17 000 mètres carrés. Le batiment à proprement parler dispose de trois niveaux qui totalisent 28 000 mètres carrés. A l’entrée, se trouve une sculpture en bronze représentant les corps d’armée ayant combattu dans la cordillère de Truong Son. Les salles d’exposition reproduisent chronologiquement l’histoire de la piste d’Ho Chi Minh, depuis l’époque des transports à dos d’homme jusqu’à l’ouverture de chemins carrossables que la presse occidentale appelait à l’époque «labyrinthe dans la jungle». Le colonel Ngân Chài : «En 1995, notre musée a pris le nom de «Musée national de la piste d’Ho Chi Minh». Il a hérité de toutes les archives et de tous les objets précieux du musée Truong Son. Nous disposons aujourd’hui de 20 000 objets. Comme l’espace d’exposition ne peut en contenir que 2000, nous organisons des expositions périodiques de manière à pouvoir tout mettre au grand jour. Nous organisons également des expositions itinérantes».

Le Musée de la piste d’Ho Chi Minh fascine ses visiteurs. Il présente les faits d’armes de l’armée vietnamienne et ses innovations les plus surprenantes. On y trouve par exemple la reproduction d’un chemin couvert qui était destiné à protéger les troupes vietnamiennes contre les attaques américaines avec de l ‘équipement électronique. Le colonel Ngân Chài : «Les chemins couverts étaient des chemins construits sous les ombrages de la jungle. A l’époque, nos troupes se déplaçaient souvent la nuit. L’aviation américaine utilisait des lasers pour détecter leurs déplacements. C’est pourquoi les soldats de Truong Son ont eu l’idée de créer ces chemins couverts qui permettaient à leurs véhicules de se déplacer en journée. Là où il y avait de grands arbres, ils en courbaient les branches ; là où il n’y avait pas suffisamment d’arbres, ils en plantaient de nouveaux en accrochant des bulbes d’orchidées pour couvrir le chemin. Au total, ils ont créé 3000 km de ces chemins couverts. Ce procédé n’avait jamais été utilisé avant, c’était véritablement du jamais vu dans l’histoire de toutes les guerres au monde».

Le Musée de la piste d’Ho Chi Minh est le troisième musée vietnamien le plus visité et plusieurs dizaines de milliers de Vietnamiens et d’étrangers y vont chaque année. Le commandant Nguyen Hai Binh, chef du service d’exposition et de communication du musée : «Qu’ils soient anciens combattants, étudiants ou touristes étrangers, tous nos visiteurs avouent avoir été très impressionnés par les exploits des soldats de Truong Son. Avant de venir ici, ils avaient beaucoup lu sur Truong Son, mais c’est au musée qu’ils ont eu le sentiment de toucher la légende. En fait, pour les touristes étrangers, Truong Son n’est pas seulement une légende, c’est aussi un sujet de recherche, de réflexion et d’inspiration. Ils veulent voir tous nos objets».

Ces objets précieux qui sont étroitement liés à l’histoire de la nation vietnamienne font du Musée de la piste d’Ho Chi Minh une adresse essentielle et incontournable pour qui s’intéresse à l’histoire. Il est aussi et surtout un excellent moyen d’éducation sur l’histoire nationale pour les jeunes générations de Vietnamiens.

Source: AVI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s