Village de vannerie de Phu Vinh

Village-de-vannerie-de-Phu-VinhLe village de vannerie de Phu Vinh se trouve au hameau de Phu Vinh, commune de Phu Nghia, district de Chuong My, à environ 30 km au sud-ouest du centre de la ville de Ha Noi. Le village de vannerie de Phu Vinh est connu comme l’un des célèbres villages de métiers d’artisanat traditionnels.

Selon la légende, le bon vieux temps, à Phu Vinh, beaucoup de cigognes y vivent et les plumes blanches de cigognes sont omniprésentes, les habitants locaux en ramassent pour en faire des chapeaux. Les chapeaux en plumes de cigognes sont très beaux et résistants. Beaucoup de gens les achètent et la production de chapeaux en plumes de cigognes devient progressivement la vannerie de chapeaux en plumes de cigognes. Plus tard, lorsque les plumes de cigognes se font rare, les vanniers utilisent d’autres matériaux tels que le rotin, le bambou en vue de la production de nombreux autres articles tels que des paniers, des corbeilles… Depuis lors, le village de Phu Vinh est devenu celui de vannerie.

Les produits de vannerie de Phu Vinh sont caractérisés par leurs formes simples mais les techniques de production sont très sophistiquées et exigent la minutie des vanniers talentueux et ingénieux. Pour avoir des produits de vannerie, les artisans doivent passer par de nombreuses étapes qui vont de la sélection et du traitement des matières premières jusqu’à la production des articles. Si les matières premières sont des bambous, ces derniers devront être légèrement séchés et puis immergés dans le réservoir de produits chimiques contre les termites en 10 jours avant que l’on en supprime les noeuds et l’écorce puis les polisse et les sèche. Durant l’étape qui suit, on les enfume dans le four avec des pailles et des chaumes ou des feuilles de bambous. Après être enfumés, les bambous sont refroidis et redressés. Ensuite, on en polit des brins. S’il s’agit des rotins, il faut passer par les deux étapes qui sont le séchage et la coupe. Lors du séchage, il faut mettre en oeuvre strictement les techniques si l’on ne veut pas que les rotins deviennent rouges, raides et ne soient plus luisants et veloutés. Après être séchés, les rotins sont tranchés en fragments de 3m de long chacun puis redressés avant d’être coupés en fils réguliers. Les produits de vannerie sont très riches en couleurs qui peuvent être la couleur d’origine de bambou ou de rotin ou la couleur de peinture de PU.

Les produits de vannerie de Phu Vinh comptent des centaines de modèles et de types dont un bon nombre nécessitent des techniques sophistiquées tels que les portraits, les paysages, les panneaux tranversaux, les sentences parrallèles, les oiseaux, les animaux ou les produits céramiques enveloppés par des rotins, combinaison entre la céramique de Bat Trang et la vannerie de Phu Vinh. En particulier, il existe des produits de vannerie de Phu Vinh qui sont pour toujours conservés comme des œuvres d’art antiques précieuses et rares parmi lesquels il faut citer la calligraphie en chinois en rotin au Musée royal des antiquités de Hue… Et dans le but de préserver et de promouvoir ce métier artisanal traditionnel dans le sens de créer de nouveaux produits bien conçus, en 2007, le club des artisans de Phu Vinh a vu le jour. Actuellement, les produits de vannerie de Phu Vinh sont exportés vers près de 50 pays à travers le monde et prisés par des touristes en provenance du Japon, des États-Unis, de l’Allemagne, de la France…

Source: VOV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s