Tourisme: Un jardin original à Long An

un-jardin-original-de-long-an

Des ouvrages en miniature dans le jardin de M. Tâm.

Dans un jardin à la ville de Tân An, province de Long An, localité considérée comme l’un des greniers à riz et fruits du delta du Mékong, on trouve de nombreux ouvrages d’architecture originaux comme la pagode à pilier unique de Hanoi, le Kremlin, la tour Eiffel en miniature…Ils suscitent un vif intérêt de la population locale comme des touristes.

Long An se trouve à près de 2.000 km de Hanoï. Aussi, lorsque l’on entend parler de la pagode au pilier unique (Chua Môt Côt – un symbole de la capitale) dans cette province, la curiosité de beaucoup de gens s’en trouve excitée. Mais c’est bien une réalité, la pagode à pilier unique se trouve là, dans le jardin de Lê Thanh Tâm qui vivait dans le quartier 4 de la ville de Tân An. Une fois sur les lieux, on est immédiatement saisi à la vue de la pagode à pilier unique, mais aussi de plus de 200 reconstitutions en miniature de merveilles du monde dans un jardin d’un peu plus de 300 m².

En fait, la pagode à pilier unique est l’un des symboles de la capitale millénaire comme de belles traditions culturelles de Hanoi. Cet ouvrage en miniature qui est dans la partie Est du jardin mesure environ 1,5m de haut pour plus d’un mètre de large. Selon Nguyên Thành Long, le fils aîné de Lê Thanh Tâm, son père a été fasciné, lors d’un voyage à Hanoï en 1988, par la beauté et l’originalité de cette pagode. De retour chez lui, il a décidé de la reconstituer dans son jardin en se basant sur la seule photo qu’il avait prise de ce monument.

Après un mois d’économie pour acquérir les matériaux nécessaires tels que ciment, sable, acier…, la pagode a été rapidement achevée, à la surprise de ses proches comme de ses voisins. « Long An est une province encore pauvre. Peu de gens ont assez d’argent pour visiter Hanoï. J’ai construit cet ouvrage afin que les gens d’ici puissent admirer l’un des beaux sites de la capitale », a expliqué M. Long, rapportant les paroles de son père décédé il y a deux ans.

La tour Eiffel, le Kremlin… dans un jardin

Dans l’idée d’ouvrir les yeux des gens démunis de sa localité, M. Tâm a fait construire dans son jardin bien d’autres ouvrages en miniature: la porte de Midi de l’ancienne cité impériale de Huê, la tour des Chams de Ninh Thuân, le marché de Bên Thành… Sans compter bien d’autres ouvrages merveilleux du monde dont la tour Eiffel, le Kremlin, la statue de la liberté, la grande muraille de Chine…

Bien des visiteurs étrangers sont allés visiter ces « monuments » et prendre des photos à l’occasion de leur passage à Long An. Il faut dire qu’il y a quelque chose d’étrange à trouver nombre de monuments célèbres du monde dans la propriété d’un agriculteur vietnamien! Et c’est bien l’impression de la majorité de ses visiteurs étrangers.

« En raison de mes revenus limités, les membres de ma famille ne peuvent pas encore voyager. Mes enfants et moi allons donc chez M. Tâm pour voir les monuments de Hanoi. Dans l’avenir, si j’ai de l’argent, j’irai certainement à Hanoi avec toute ma famille pour visiter les vrais sites, dont la pagode au Pilier unique, le Temple de la littérature et le lac de l’Ouest… », a déclaré Mme Thùy Trâm, une voisine de M. Tâm.

Hô Minh Mân, un conducteur de moto-taxi, indique que chaque jour, beaucoup de gens demandent le chemin vers le jardin de M. Tâm. Certains viennent de Bên Tre, d’autres de Cà Mau, après avoir fait des centaines de kilomètres juste pour contempler les œuvres de M. Tâm.

Bon nombre de ces visiteurs ont couché par écrit leurs impressions sur un carnet depuis 1989. Proposé aux visiteurs un an après la création du jardin et toujours conservé par le fils aîné de M. Tâm, ce carnet comprend des déclarations de personnes célèbres. On trouve ainsi le paraphe de l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères vietnamien Nguyên Manh Câm, rédigé en 2007: « Avec ses mains en or, M. Thanh Tâm a reconstitué les merveilles les plus représentatives du monde dans un espace qui n’est pas trop grand afin que les gens puissent les admirer pendant quelques minutes ». Ou encore, de feu le poète Nguyên Dinh Thi qui, en 1996, a exprimé ses remerciements au propriétaire du jardin en ces termes: « Avec le cœur, M. Tâm donne aux gens l’opportunité de contempler des merveilles du monde en cette terre de la province de Long An ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s