Phu Yên, un paradis entre ciel et terre

phu-yen

Le récif de Da Dia, un site qui ne cesse de faire rêver les touristes.

Avec ses plages pittoresques et ses joyaux architecturaux, c’est une recette quasi magique qui permet à la province de Phu Yên d’attirer des visiteurs toujours plus nombreux, qu’ils soient vietnamiens et étrangers. Retour sur une destination phare pour cet été.

Ces dernières années, les touristes se ruent littéralement vers la province de Phu Yên (Centre). Que ce soit au printemps, en été, en automne ou en hiver, les paysages sont toujours à couper le souffle.

Les touristes, en particulier les étrangers, aiment visiter le mont Nhan, considéré comme le symbole de la province et situé à l’est de la rivière de Dà Rang dans un des premiers quartiers de la ville de Tuy Hoa. De là, on peut admirer la tour Nhan. Dédiée aux esprits Cham, elle a été construite à la fin du XIe siècle, et elle demeure à ce jour l’unique tour Cham dans la province. D’une hauteur de 24 m, elle est faite de briques, et jouit d’une belle harmonie entre les matériaux de construction, et mise en valeur sur le plan esthétique par son architecture et ses sculptures.

Du haut de la montagne Nham, les touristes ont l’occasion de profiter d’une vue générale de la ville de Tuy Hoa, qui ne cesse d’émerveiller les visiteurs de passage. «C’est la première fois que j’arrive ici. Je ne pensais pas que la tour était aussi originale, j’adore son architecture. Et c’est certain, je pense revenir un jour », a déclaré Sylvie Vatante, une touriste française.

Le récif de Da Dia, la nature dans tous ses états

À une trentaine de kilomètres de Tuy Hoa et situé dans la commune d’An Ninh Dông, les touristes ont la possibilité de découvrir le récif de Da Dia, un lieu des plus inoubliables de la région.

D’une largeur d’environ 50 m et d’une longueur de plus de 200 m, ce site se serait formé à partir des laves volcaniques il y a près de 200 millions d’années. Les pierres prismatiques se dressent côte à côte, parées d’une couleur noire mystérieuse. De loin, le site ressemble à une pile de bols et d’assiettes, raison pour laquelle on l’a appelée Da Dia. «J’ai eu l’occasion de me promener sur plusieurs récifs le long des provinces du Centre, mais je trouve que celui de Da Dia à Tuy Hoa est le plus impressionnant. Je pense qu’il s’agit là d’un beau paysage naturel du Vietnam», a confié M. Quang Toàn, 80 ans, un touriste venu de Hanoi.

La province regorge encore de nombreux sites touristiques qui ne demandent qu’à être visités, tels que la cathédrale de Mang Lang, le phare de Dai Lanh ou encore le golfe de Vung Rô. Et comment ne pas succomber aux plages de sable fin jouxtant une eau naturellement transparente, entourées de somptueux paysages. Un écrin idéal pour échapper à la vie citadine des plus stressantes.

Source: CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s