Lancement de “pao” de l’ethnie H’Mông

lancement-de-paoL’ethnie de H’Môngs dans le Nord – Ouest a de nombreux jeux folkloriques remarquables tels que : lancement du «tu lu», «dây gay», grimper à l’arbre, badminton,…mais le lancement de « pao » est le jeu le plus populaire. Cette balle en tissu est un compagnon des H’Mông de l’enfance jusqu’à la fin de leur vie, notamment elle symbolise l’amour des couples H’Môngs.

La balle « pao » est ronde comme une orange. Elle est bourrée de graines de lin et couverte de tissu de lin. Dans l’esprit des H’Môngs, les graines de lin symbolise l’accroissement et le développement. De nos jours, pour décorer la balle « pao » des jeunes filles H’Môngs ont utilisé des brocatelles de l’ethnie Thai ou de la soie pour fabriquer de jolies balles colorées.

Le lancement de « pao » a lieu sur un vaste terrain. Des joueurs sont divisés en deux groupes : l’un des hommes et l’autre des femmes. La distance entre les deux groupes est d’environ 5 – 7 mètres. Le groupe qui ne fait pas tomber la balle « pao » par terre va gagner. Le groupe qui échoue devrait chanter ou faire quelque chose selon l’ordre du groupe gagnant.

Ce jeu folklorique est habituellement organisé à l’occasion des fêtes traditionnelles des H’Môngs tels que : fête « Gâu Tào » (espérer le bonheur), fête « Lào Sông »,… Le lancement de la balle « pao » est aussi un jeu préféré de jeunes couples dans la région du Nord – Ouest : à Môc Châu (province de Son La), ils jouent lors de la Fête nationale ou dans des marchés d’amour Khâu Vai (province de Hà Giang), Sapa (province de Lào Cai).

Sùng Thi Sông (77 ans), habitant de la commune Long Luông (Môc Châu – Son La) qui a fait des milliers de balles « pao », a partagé : « Je ne sais pas depuis quand existe ce jeu ». Il existe depuis très longtemps. A l’occasion des fêtes traditionnelles, tandis que les hommes de l’ethnie H’Môngs emportent leurs syrinx aux fêtes pour exprimer leur élégance et leur puissance, et les femmes H’Mongs des balles « pao » pour exprimer leur charme car cette balle est aussi un des accessoires sur leurs tenues.

Selon Sông, ce qui est le plus important chez une jeune fille de l’ethnie H’Môngs est de savoir tisser, coudre leurs robes et fabriquer des balles « pao ». Les hommes de l’ethnie H’Môngs cherchent leurs femmes grâce aux balles « pao ». Une bonne balle « pao » est celle qui est bien cousue et qui n’est pas trop dure ou trop molle. Une femme habile sait bien comment fabriquer une bonne balle « pao ».

Pour les H’Môngs, le lancement de la balle « pao » n’est qu’un jeu, mais aussi un bon souvenir d’amour mémorable dans leur vie.

Source: VNI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s