Ha Giang: La tour du drapeau de Lung Cu

tour-du-drapeau-de-Lung-CuVisiter le nord-ouest sans gravir le sommet Lung Cu ? A coup sûr, personne ne le croira. Perché à 1.700 m d’altitude, Lung Cu est le point culminant de la montagne Rong – « dragon » en français- sur lequel flotte le drapeau vietnamien. Rendez-vous sur place sans plus attendre !

Plusieurs ethnies minoritaires vivent au pied du sommet Lung Cu, appelée « vallée de maïs » en langue Mong, car le maïs est la seule plante cultivée dans cette contrée. Les Lolo, une autre ethnie de la région ont une autre explication sur les origines de cette montagne mythique. Depuis des générations, la légende veut qu’un dragon sacré ait atterri sur le sommet de Lung Cu et qu’en quittant la terre, il ait voulu laisser, comme souvenir aux habitants, ses yeux. Nguyen Thi Hong, une Lolo de Lung Cu, précise :

« Autrefois, dans cette région, la vie était très dure à cause du manque d’eau. Avant de remonter au ciel, le dragon sacré, par bonté, a laissé aux villageois, ses yeux qui se sont transformés en deux lacs demi-circulaires. Le premier appartient aux Mong et le second, aux Lolo. »

Certains racontent que le nom du sommet daterait de la dynastie des Tây Son. En 1798, après la grande victoire contre les envahisseurs du nord, l’empereur Quang Trung ordonna d’installer un tambour géant en bronze au sommet de la montagne. Toutes les deux heures, les soldats frappaient trois salves de tambour pour affirmer l’intégralité territoriale du pays. La montagne aurait pris le nom de Lung Cu, qui est en fait une variation sonore de « Long Co », littéralement le « tambour du roi » .

Quelle que soit la légende que l’on retient, Lung Cu – l’emblème de la souveraineté, est ancré dans le coeur de chaque Vietnamien. Diem My, une touriste saïgonaise :

« J’ai été trés impressionnée dès mon arrivée par cette nature gigantesque. Je suis particulièrement émue de me trouver au pied de la tour du drapeau national, je suis plus que jamais consciente de la souveraineté nationale en cet endroit. »

L’escalier qui conduit vers le sommet compte 389 marches en pierre mais pour conquérir le pic de la tour, il faut encore emprunter un escalier en fer en forme de spirale de 140 marches. Le monument de forme octogonale a une hauteur de 33m. Autour de sa base sont gravés des tambours Dong Son – symbole de la culture vietnamienne, et la figure des 54 ethnies qui peuplent le Vietnam. A son extrémité, flotte un drapeau géant de 54m2.

Danh Tiep, un Vietnamien résidant en République tchèque :

« J’ignorais que la tour ancienne date de l’époque du général Ly Thuong Kiet et que le drapeau immense de 54m2 représentait les 54 ethnies soeurs qui peuplent le Vietnam. Je vais partager ces informations avec mes amis étrangers. »

En contrebas, la rivière Nho Que serpente tel un ruban de soie vers le col Ma Pi Lèng, l’un des quatres cols les plus hauts du Vietnam. Sur les deux côtés, les maisons minuscules des Lolo s’entremêlent avec les rizières en gradin en pleine moisson. Un magnifique paysage qui ne peut que renforcer le patriotisme de ceux qui ont le bonheur de gravir le tour à drapeau de Lung Cu.

Source: VOV5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s