Hung Yen cherche à préserver l’ancien Pho Hien

pho-hienLa province de Hung Yen prend des mesures pour préserver le site de Pho Hien, ancien centre de commerce international du Nord qui vient d’être reconnu « patrimoine national spécial » en avril dernier.

Depuis 1997, de nombreux projets ont été mis en oeuvre afin de restaurer des monuments du site de Pho Hien comme le temple de la Littérature Xich Dang, la pagode Chuong (Cloche), le temple Mau (Mère), le Mémorial des Chinois, la pagode Hien…

En 2010, le Premier ministre Nguyên Tân Dung a approuvé le plan de préservation, de réhabilitation et de valorisation de l’ancienne cité de Phô Hiên à l’horizon 2020 relié au développement touristique. Ce plan est destiné à améliorer l’espace architectural local, à contribuer au développement socioéconomique, culturel et touristique de Hung Yên, et à faire de cette province une localité riche et civilisée.

La province a réservé 2.000 ha pour mettre en oeuvre ce plan. En outre, elle cherche à revigorer les fêtes culturelles traditionnelles et autres coutumes anciennes.

Le site de Pho Hien se trouve dans les villages de Dang Chau et de Ne Chau. Aux 16e et 17e siècles, il était connu au-delà des frontières nationales comme un port de commerce international. Un proverbe ancien disait d’ailleurs : « Thu nhat kinh ky, thu nhi Pho Hien » (Vient en premier lieu la capitale, en second Pho Hien), soulignant l’importance de Pho Hien par rapport à la capitale de Thang Long (Hanoi actuelle).

Pho Hien conserve de nombreux monuments historiques et culturels, preuves de l’âge d’or de cet ancien centre de commerce, tels la pagode Chuông (Cloche), le temple Mau (Mère), le temple Kim Dang, le temple May et le temple de la Littérature Xich Dang. Ces monuments, bien restaurés, ont gardé leur charme originel. D’autres ouvrages montrent des influences architecturales vietnamiennes, chinoises et occidentales, par exemple le temple Thien Hau, la pagode Pho, le temple Vo Mieu… Il y a même une église catholique de style gothique érigée au 17e siècle…

Il faut aussi mentionner les fêtes traditionnelles organisées annuellement dans ces lieux. Elles comprennent des cérémonies religieuses, des expositions d’antiquités et de bonsaïs, des jeux traditionnels, des concours de chants folkloriques… Le tout contribue à redonner de la vie à Pho Hien, centre commercial le plus important du Nord, qui connut son âge d’or au 17e siècle.

Source: AVI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s